Nature Canada

Les organismes de protection de la nature exhortent le gouvernement à agir maintenant pour stopper et inverser le déclin de la nature d’ici 2030

200 organisations demandent au gouvernement de tenir ses promesses électorales


TERRITOIRE TRADITIONNEL ET NON CÉDÉ DU PEUPLE ALGONQUIN ANISHNAABEG, OTTAWA, ON

18 novembre 2021 – Tandis que le Parlement s’apprête à reprendre ses travaux la semaine prochaine, deux cent des plus importants organismes canadiens de protection de la nature demandent au premier ministre de faire en sorte que le gouvernement fédéral fasse de la protection et de la restauration de la nature une priorité au cours de cette session parlementaire, comme il l’a promis lors des récentes élections fédérales.

Ces deux dernières semaines, les dirigeants du monde entier se sont réunis à Glasgow, en Écosse, dans le cadre de la conférence des Nations Unies sur le climat (COP26). Cette lettre ouverte rappelle maintenant aux partis fédéraux que la protection et la restauration de la nature sont essentielles au rétablissement de l’environnement à l’échelle mondiale et que le Canada doit aborder simultanément la double crise du climat et de la biodiversité, sous peine de ne résoudre ni l’une ni l’autre. « Nous devons mettre en place des actions plus fermes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Et nous devons adopter un plan complet, assorti d’échéances et d’objectifs, afin d’arrêter et d’inverser le déclin de la nature d’ici 2030 et de permettre aux espaces naturels de se rétablir complètement d’ici 2050 », peut-on lire dans la lettre.

« Malgré l’investissement sans précédent pour la nature dans le budget 2021 et les progrès relatifs aux aires protégées, les études montrent que les lois et les politiques canadiennes visant à sauvegarder la biodiversité n’ont pas été à la hauteur et que le déclin de la nature continue d’être plus rapide que sa restauration. »

La lettre se concentre sur cinq domaines clés dans lesquels le gouvernement fédéral doit agir de manière urgente et efficace pour protéger et restaurer la nature :

  1. Protéger au moins 30 % des terres et des océans d’ici 2030;
  2. Soutenir la conservation menée par les Autochtones et respecter leurs droits;
  3. Trouver des solutions climatiques fondées sur la nature;
  4. Restaurer les écosystèmes dégradés;
  5. Soutenir la biodiversité urbaine et faire progresser la justice environnementale.

Les groupes de protection de la nature souhaitent souligner l’urgence de la situation pour le Canada et la planète, et ont hâte de travailler avec tous les parlementaires pour bâtir un Canada engagé pour la nature, carboneutre et équitable pour tous.

CITATIONS :

Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP Canada)

Nous devons agir de toute urgence face aux crises du climat et de la biodiversité, qui sont intimement

liées. Tous les niveaux du gouvernement doivent travailler ensemble s’ils souhaitent atteindre leurs objectifs de protection des terres et des océans, notamment en soutenant et en investissant dans des programmes de conservation et de gardiens autochtones, qui préservent la nature tout en faisant progresser la réconciliation.

Sandra Schwartz, directrice générale nationale, SNAP Canada


Fondation David Suzuki

En tant que sociétés humaines, nous devons absolument intégrer l’idée selon laquelle nous faisons intimement partie de la nature, et agir en conséquence. L’extinction des espèces, la destruction de la nature, le chaos climatique et la désillusion dans notre société ont des causes communes, et la résolution de ces enjeux requiert une action urgente et coordonnée. Nous avons les moyens d’aller de l’avant, et les gouvernements et la société civile doivent agir en collaboration pour relever ces défis tout à fait réalistes.

Severn Cullis-Suzuki, directrice générale, Fondation David Suzuki

Nature Canada

L’engagement du gouvernement à stopper et inverser le déclin de la nature d’ici 2030 change la donne. Les zones humides, les prairies et les forêts primaires du Canada disparaissent plus vite que nous ne pouvons les restaurer, et plus de 600 espèces sauvages sont en péril. Nous sommes confrontés à une urgence climatique et naturelle qui menace notre avenir collectif. Nous avons besoin d’une stratégie mondiale pour prendre la voie d’un rétablissement complet de la nature. Dans sa plateforme, le gouvernement s’est engagé à soutenir la conservation menée par les Autochtones, à protéger et restaurer les terres et les océans, et à faire progresser la justice environnementale. Ces engagements doivent être des priorités absolues pour notre nouveau Parlement. Plus de deux cent organismes de protection de la nature sont prêts à apporter leur aide. Notre climat et notre planète en dépendent.

Graham Saul, directeur général, Nature Canada

– 30 –


Pour plus de détails ou pour une entrevue, veuillez contacter :

Nature Canada
Scott Mullenix, directeur des communications
smullenix@naturecanada.ca | 613 462-4024

Fondation David Suzuki (FDS)
Brendan Glauser – directeur des communications
bglauser@davidsuzuki.org | 604 3568829

Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP Canada) – National
Tracy Walden, directrice des communications
twalden@cpaws.org | 613 915-4857

Fonds mondial pour la nature – Canada (WWF-Canada)
Elizabeth Hendriks
ehendriks@wwfcanada.org

Voulez-vous aider?

La nature sauvage du Canada fait l’envie du monde entier. C’est notre devoir de garder notre pays fort et vert.

Faire un don