Habitat canadien reconnu mondialement voué à la ruine, déclare un groupe international de conservation de premier rang

Le 17 novembre 2014 (OTTAWA) Plus de 350 sites naturels les plus importants de la planète sont menacés d’être perdus pour toujours, selon un nouveau rapport de BirdLife International. Quatre Zones importantes pour la conservation d’oiseaux et de la biodiversité (ZICO) du Canada sont en danger.

« La ZICO de Boundary Bay est menacée par la croissance des banlieues de Vancouver, le développement du port de Roberts Bank, et l’augmentation du trafic des navires comme les pétroliers associés au projet proposé de pipeline TransMountain », a déclaré Fast. « Un déversement de pétrole provenant des pétroliers près de Boundary Bay serait catastrophique pour les oiseaux et les mammifères marins. Voilà pourquoi Nature Canada intervient dans les audiences pour le projet TransMountain, conjointement avec BC Nature »

« La ZICO du comté de Prince Edward est menacée par au moins deux projets d’énergie éolienne », dit-elle. « Cette ZICO est une aire de repos importante lors de la migration pour des milliers d’oiseaux de proie, et abrite de nombreuses espèces en péril, comme l’engoulevent, et un grand nombre d’oiseaux aquatiques. Nature Canada demeure une voix pour les oiseaux et autres animaux sauvages lors des processus réglementaires reliés à l’analyse de ces projets. Bien que Nature Canada soit entièrement en faveur de l’énergie renouvelable, nous soutenons également la recommandation de Gord Miller, commissaire à l’Environnement de l’Ontario, qu’aucun projet d’énergie éolienne ne devrait être construit dans les ZICO de l’Ontario. »

Le rapport rédigé par BirdLife International intitulé « Les ZICO en danger » identifie plus de 350 sites naturels les plus importants à l’échelle mondiale qui sont menacés d’être perdus à jamais. À l’extérieur de Boundary Bay et de la rive sud du comté de Prince Edward, le rapport identifie deux autres sites canadiens qui sont particulièrement préoccupants, y compris : la polynie du détroit de Lancaster au Nunavut et le delta du fleuve Mackenzie dans les Territoires du Nord-Ouest. Tous les quatre sont considérés comme des sites remarquables qui sont reconnus mondialement pour leur importance en biodiversité, oiseaux migrateurs, animaux marins et de nombreuses espèces en péril.

– 30 –

Ressources médiatiques :

Paul Jorgenson
Gestionnaire principal des communications
(613) 562-3447, poste 248
pjorgenson@naturecanada.ca

Monette Gauvreau
Coordonnatrice des communications
(613) 562-3447, poste 233
mgauvreau@naturecanada.ca

À propos de Nature Canada :

Nature Canada est l’organisme national de conservation de la nature de bienfaisance le plus ancien au Canada. Depuis 75 ans, Nature Canada a aidé à protéger plus de 63 millions d’acres de parc et de zones sauvages au Canada et une multitude d’espèces dont la survie est directement liée à leur habitat. Aujourd’hui, Nature Canada représente un réseau formé de plus de 45 000 membres et partisans, et plus de 350 organismes naturalistes partout au pays, et des affiliés dans chaque province.