La 113ième édition du Recensement des oiseaux de Noël en Ottawa-Gatineau – Dimanche la 16e décembre

Nous avons hâte de la 113ième Recensement des oiseaux de Noël ce fin de semaine!

Participez-vous dans le recensement?

Nos amis au Club des naturalistes d’Ottawa et au Club des ornithologues de l’Outaouais coordonnent les efforts de recensement locales.

Laissez nous le savoir si vous êtes intéressé de rejoigne notre équipe de recensement au lac Mud (Ottawa) – bien placée dans la “ZICO du lac Deschenes”. Inscrivez-vous avec Alex au 613-562-8208 poste 300 ou écrivez a amacdonald@naturecanada.ca. http://www.birdscanada.org/about/media/RlsCBCFR10Dec2012.pdf.

Pour plus d’information sur la recensement voici la communiqué de presse de notre partenaire national Études Oiseaux Canada, qui coordonne l’effort de recensement national.

 

La 113ième édition du Recensement des oiseaux de Noël mettra à profit l’enthousiasme des amateurs d’observation d’oiseaux

Le 10 décembre 2012 – Plus de 12 000 bénévoles dans tout le Canada – et plus de 60 000 à l’échelle du continent – dénombreront les oiseaux du 14 décembre 2012 au 5 janvier 2013. Bon nombre d’entre eux se lèveront avant l’aurore et affronteront les rigueurs de l’hiver afin de participer au plus ancien relevé d’espèces fauniques de la planète.

Le RON est une initiative de la National Audubon Society des États-Unis. Sa coordination au Canada relève d’Études d’Oiseaux Canada (ÉOC). À compter de cette année, d’importants changements seront apportés au recensement, car les deux organismes entendent tirer parti de son succès pour encourager les ornithologues amateurs à mettre leurs yeux et oreilles au service de la science à longueur d’année. L’activité sera dorénavant gratuite afin de favoriser la participation. En outre, en 2013, le rapport annuel American Birds qui, jusqu’à maintenant, était en format papier, prendra le virage numérique de manière à conserver un plus grand nombre d’arbres au profit des oiseaux.

On s’attend à ce que la 113ième édition du RON prenne une envergure inégalée : le territoire recensé sera élargi et davantage de données sur la répartition hivernale de l’avifaune seront recueillies. À l’heure actuelle, les bénévoles de chaque province et territoire canadien, des 50 États américains, de certaines parties de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud, des Bermudes, des Antilles et des îles du Pacifique dénombrent et consignent tous les oiseaux et les espèces observés en un lieu donné.

« Il ne s’agit pas d’un simple dénombrement », précise Dick Cannings, coordonnateur du RON chez ÉOC. « Des centaines d’études scientifiques évaluées par des pairs reposent sur les données recueillies et, au Canada, ces renseignements permettent aux gestionnaires de la faune de prendre des décisions éclairées. Vu que les oiseaux sont des indicateurs précoces des perturbations éventuelles des habitats que nous partageons avec eux, le RON est crucial en Amérique du Nord et son importance à l’échelle de l’hémisphère occidental. » Les résultats du RON ont mis en évidence les effets préjudiciables marqués que le changement climatique a déjà sur les oiseaux ainsi qu’un déclin inquiétant chez les populations d’oiseaux communs comme le Quiscale rouilleux. La base de données exhaustive du recensement permet non seulement de repérer les espèces pour lesquelles des programmes de conservation s’imposent, mais aussi de déterminer ceux qui ont été couronnées de succès. Elle a aussi servi à documenter le rétablissement du Pygargue à tête blanche de même que les augmentations
considérables des effectifs chez les populations de sauvagine qui, dans les deux cas, sont le fruit de ces programmes. L’an dernier, les bénévoles ont véritablement pulvérisé le record canadien. Plus de 12 000 participants ont réalisé un total de 412 dénombrements qui se sont traduits par la consignation de 3,9 millions mentions d’oiseaux appartenant à 303 espèces.

La tradition du Recensement des oiseaux de Noël remonte à 1900. C’est alors que Frank Chapman, le créateur de Bird-Lore (l’actuelle revue Audubon) a proposé de substituer ce dernier à la « compétition de chasse » du petit gibier (y compris du gibier à plume) du temps des Fêtes, où les équipes vainqueurs pouvaient se féliciter d’avoir tué le plus grand nombre d’animaux.

Pour en savoir plus, rendez-vous à la page Web du Recensement des oiseaux de Noël et, pour y participer, cliquez sur « Trouver un cercle dans votre région » dans le menu de gauche.

ÉOC se consacre à la promotion de la compréhension, de l’appréciation et de la conservation de l’avifaune et de ses habitats. ÉOC, qui est une organisation de bienfaisance non-gouvernementale, est l’entité nationale chargée des programmes de recherche et de conservation des oiseaux au Canada. Tous les ans, plus de 20 000 bénévoles participent activement à ses programmes éducatifs et de recherches.
- 30 -
Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec :
Andrew Coughlan, Études d’Oiseaux Canada, 866 518-0212 ou 418 649-6062, acoughlan@oiseauxcanada.org