Aperçu espèce : Petit Blongios

Familiarisez-vous avec quelques espèces en péril de la ZICO Lac Deschênes. Cette semaine, Pleins feux sur les espèces vous présente le Petit Blongios

Photo by Eric Begin

Photo by Eric Begin

Nom scientifique: Ixobrychus exilis
Statut LEP: Espèce menacée
Groupe taxinomique: Oiseaux
Taille : 28-36 cm de long; envergure: 41-46 cm

Le Petit Blongios est légèrement plus gros que le Merle d’Amérique. Son plumage est brun et chamois avec des stries chamois sur son ventre blanc. La calotte et le dos sont noirs chez le mâle et plus pâle chez la femelle et les juvéniles. Sur les ailes, il y a une tache chamois visible en vol. Les plus grandes menaces pour le Petit Blongios sont la perte et la dégradation de ses habitats. Les populations de cette espèce ont décliné de 30 % au Canada au cours de la dernière décennie. Cet oiseau se nourrit de grenouilles, de petits poissons et d’insectes aquatiques. Il construit son nid dans la végétation émergée au-dessus de la surface de l’eau. Son chant s’apparente à un « cou-cou-cou » creux et paisible.

Où peut-on observer cette espèce?
On peut apercevoir le Petit Blongios du sud du Canada à l’Amérique du Sud. Au Canada, on peut l’observer dans le sud de l’Ontario, du Manitoba, du Québec et du Nouveau-Brunswick. On peut le voir fourrager dans des marais de quenouilles d’eau libre. Dans la région d’Ottawa, on peut voir cette espèce dans la réserve faunique de Constance Creek, au lac La Pech, ainsi qu’au lac Mud dans la ZICO Lac Deschênes. Le Petit Blongios est un oiseau migrateur et il passe l’hiver dans le sud des États-Unis et en Amérique centrale.

Le saviez-vous?
•    Il existe une variété rare de couleur différente de cette espèce appelée la variante de Cory : le plumage est beaucoup plus foncé que celui du Petit Blongios. On pouvait l’observer dans les marais de la baie Ashbridges dans la partie est de Toronto, mais aujourd’hui il est rare d’apercevoir la variante de Cory en Amérique du Nord.
•    Le Petit Blongios est le plus petit membre de la famille des hérons en Amérique du Nord. Le Grand héron, le Savacou huppé et toutes les espèces d’aigrettes font partie de cette famille.
•    Le Petit Blongios est maître dans l’art du camouflage dans ses habitats marécageux, mais on peut l’entendre tôt le matin et en soirée, en tendant bien l’oreille.
•    Lorsqu’il se sent menacé, le Petit Blongios s’immobilise sur place pour se fondre dans la végétation de son habitat.

Consultez ce blogue chaque semaine pour connaître l’une des espèces à risque que vous pouvez observer au Lac Deschênes.
Signalez des observations du Petit Blongios ou d’autres espèces rares au Service canadien de la faune en composant le 819.997.2800 ou sur le site Web du Centre d’information sur le patrimoine naturel du Ministère des Richesses naturelles. N’oubliez pas d’inclure une photo et le lieu de l’observation!

Carlos Barbery observe les oiseaux depuis l’âge de cinq ans. Au cours des dernières années, il a été activement impliqué dans trois Recensement des oiseaux de Noël à Ottawa, à Dunrobin et au Parc Algonquin. Il prend part à plusieurs projets citoyens-chercheurs comme le Projet Tournesol, le Recensement des oiseaux de ma cour, et la Surveillance des nids (Nestwatch), en plus de documenter ses observations d’oiseaux via eBird. Il est membre du Ottawa Field Naturalist’s Macoun Club, dont il a déjà le président.