Aperçu espèce : l’Arlequin Plongeur

Familiarisez-vous avec quelques espèces en péril de la ZICO Lac Deschênes. Cette semaine, nous vous présentons : l’Arlequin plongeur

Photographer Omar Runolfsson

Male et femelle l’Arlequin Plongeur
Image par Omar Runolfsson

Nom scientifique : Histrionicus histrionicus
Statut LEP : Préoccupante
Classification taxinomique : Oiseaux
Taille : Moyenne – 33 à 54 cm; Envergure : 56 à 66 cm ; Poids : mâle est moins que 700g et femelle est moins que 600 g

Les Arlequins plongeurs sont très facilement reconnus par leurs audacieux ornements bigarrés. Les mâles sont aisément reconnus à cause de leurs corps foncés, leurs ventres roux, leurs mèches blanches sur le corps et tête, et leurs accents bleus. Contrairement des mâles, les femelles sont grise-brune avec des taches blanches autour des yeux.

Tu peux voire les Arlequins plongeurs dans les environnements maritimes durant presque toute l’année. Ils voyagent à l’intérieur des terres durant le printemps pour trouver des rivières à fort débit dans lesquelles les Arlequins plongeurs se reproduisent et se construisent leurs nids sur les rives du fleuve. Les Arlequins plongeurs plongent en recherche de nourriture, comme les insectes, les poissons et les invertébrés maritime, près du fond des ruisseaux d’eau douce. Cette espèce est très susceptibles des fluctuations en le niveau d’eau et les réserves de vivres parce qu’ils sont très dépendent sur leur habitat.

Selon les dires de « L’État des populations d’oiseaux du monde 2012 », récemment publié par BirdLife International, la plupart des populations de canards est en augmentation dû aux efforts de préservation. Les Arlequins plongeurs, comme beaucoup des populations de canards, ont bénéficiés des régulations de chasse plus forte. Même ci la chasse des Arlequins plongeurs n’est pas autorisée pendant ces dernières années, ils sont extrêmement vulnérable des chasseurs de canards à cause de leur comportement faiblard, leur tendance à manger près du rivage et la ressemblance frappante des femelles à d’autres espèces de canards qui peuvent être chassé légalement. De plus, ils ont un faible taux de reproduction et, par conséquent, il est plus difficile pour les populations à récupérer après des significatifs déclins.

Où peut-on aussi observer cette espèce?
Les populations des Arlequins plongeurs peuvent être trouvées le long de la Côte Occidentale et la Côte Est du Canada, et dans la Nouvelle-Angleterre. En ce moment, il y a 2000 Arlequins plongeurs dans l’est du Canada. Des petites compagnies d’Arlequins plongeurs ont été retrouvées dans la Gaspésie et sur l’Île d’Anticosti en Québec, et quelques-uns ont été trouvés à L’Île-du-Prince-Édouard pour passer l’hiver. Les Arlequins plongeurs peuvent être trouvé pendant l’hiver le long de la Rivière des Outaouais; le plus souvent aux rapides Deschênes et aux rapides Remic.

Le saviez-vous ?
• Les nids peuvent être trouvés sur les bords des falaises rocheuses, quelquefois s’élever jusqu’à 20 mètres au-dessus de l’eau.
• Les Arlequins plongeurs ont reçu leur nom parce-que ses ornements bigarrés ressembles le costume porter par « l’arlequin », un genre de clown ou servant comique.

Consultez ce blogue chaque semaine pour connaître l’une des espèces à risque que l’on peut observer au Lac Deschênes. Vous pouvez signaler des observations de cette espèce, ou d’autres espèces rares, au Service canadien de la faune en composant le 819.997.2800 ou via le site Web du Centre d’information du Ministère des Richesses naturelles. Une photo et le lieu de l’observation seraient fort utiles!

cette initiative est financee par