1-800-267-4088 info@naturecanada.ca English

La forêt boréale

La forêt boréale du Canada

S’étendant sur 1,3 milliard d’âcres, la forêt boréale canadienne est l’une des plus grandes forêts et l’un des plus grands écosystèmes de zones humides intacts du monde. Elle est une source importante d’eau douce de l’Amérique du Nord et héberge des populations d’espèces des plus importantes au niveau mondial, telles que le loup, le grizzli, et le caribou des bois.

Ses vastes lacs et rivières fournissent du poisson en abondance et ses arbres et zones humides fournissent des sites de nidification pour les milliards d’oiseaux chanteurs et les sauvagines. Des centaines de collectivités des Premières nations dépendent aussi de l’écosystème de la forêt boréale pour la pêche et la chasse.

La forêt boréale est continuellement affectée par les activités forestières, minières, pétrolières et gazières, et à ce jour, seulement 10 pour cent a été protégé, représentant bien moins que ce qui est scientifiquement reconnu comme étant nécessaire afin de pouvoir préserver l’écosystème au fil du temps. Nature Canada demande au gouvernement du Canada de faire avancer la Stratégie sur les aires protégées des Territoires du Nord-Ouest.

Dans un récent Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), la déforestation a été identifiée comme une source importante d’émissions de gaz à effet de serre. La forêt boréale absorbe de grandes quantités de carbone et sert de bouclier contre le réchauffement climatique. Elle est un habitat essentiel pour les oiseaux, les poissons et la faune.

La forêt boréale est la plus grande réserve de carbone terrestre dans le monde. La forêt boréale entrepose à elle seule 186 milliards de tonnes de carbone – l’équivalent de 27 ans d’émissions de dioxyde de carbone dans le monde émises par la consommation de combustibles fossiles.

La Convention pour la conservation de la forêt boréale

Nature Canada est parmi plusieurs groupes de conservation qui ont approuvé la Convention pour la conservation de la forêt boréale, soit une alliance de groupes de conservation, des Premières nations, et de grandes entreprises canadiennes.

En tant que membre de la Convention, Nature Canada s’est engagé à appuyer la vision nationale et à prendre des mesures au nom de nos membres pour protéger la forêt boréale. La Convention prévoit:

  • protéger au moins 50 % de la région par un réseau de grandes aires protégées interconnectées, et
  • appuyer les collectivités durables, les pratiques de gestion des ressources fondées sur les écosystèmes de renommée mondiale, et les pratiques d’intendance de fine pointe dans le reste du territoire.

 

La Stratégie sur les aires protégées des Territoires du Nord-Ouest

Le gouvernement du Canada a devant lui un certain nombre de propositions visant à créer de nouveaux parcs nationaux et d’autres aires protégées dans les Territoires du Nord-Ouest. Ces propositions sont largement soutenues par les peuples autochtones, les communautés locales et les groupes de conservation en Amérique du Nord.

Dans un premier temps, pour ce qui en est de la protection de la forêt boréale, Nature Canada aimerait voir des mesures visant à faire avancer la Stratégie sur les aires protégées des Territoires du Nord-Ouest, particulièrement pour assurer une protection immédiate pour les sites suivants:

1. Parc national de Nahanni
2. Lieu historique national de Sayhoue/Edacho
3. Réserve nationale de la faune de Edehzhie (plateau Horn)
4. Parc national de Thaydene Nene (bras est du Grand lac des Esclaves)
5. Réserve nationale de la faune de Ts’ude’hliline Tuyetah (Ramparts)

Back to Top